BAC BLANC corrigé ECD L Jospin commémore la rafle du vel d’hiv 1997

 

Le 16 juillet 1942, 13.000 Juifs sont arrêtés à Paris avec la collaboration active de l’administration française. Il faudra toutefois attendre 1995 pour que le président Jacques Chirac reconnaisse la responsabilité de la France .

En 1997, Lionel Jospin, alors  Premier ministre a prononcé au Vél d’Hiv’ un discours dans la lignée de celui de J Chirac.

le corrigé est ici :

Annette Wiervioka dans un article que je cite en bas de page rappelle les étapes qui ont précédé ce discours  :

– 1/  les années d’amnésie

– 2/ l’impulsion donnée par des historiens : elle cite Paxton mais aussi Klarsfeld et d’autres historiens moins connus qui font avancer la connaissance de la Shoah

– cela génère chez les survivants et les familles des  victimes juives organisés dans un comité « comité Vel’ d’Hiv’ 1992 » des revendications : une inscription dans les programmes scolaires et un geste du président de la République, auquel on demande de reconnaître la responsabilité de l’Etat. Nous avons vu en classe comme F Mitterrand a été hué en 1992 alors qu’il était présent pour commémorer la rafle du vélodrome d’hiver .

Pourtant F Miterrand instaure en 1993 une journée de commémoration « Journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites commises sous l’autorité de fait dite ‘Gouvernement de l’Etat français' », et décide de l’érection d’un monument commémoratif quai de Grenelle.

VHMonum

– 3/le discours de J Chirac constitue un tournant majeur « Ce discours, inspiré par Serge Klarsfeld, était superbe, bien écrit, de très haute tenue et extrêmement juste d’un point de vue historique » dit -elle .

Ensuite c’est pendant les années Jospin que la Mission Mattéoli – dépendant du Premier Ministre et installée par Alain Juppé – a travaillé et que des mesures très importantes ont été prises :

– la reprise des indemnisations des victimes et de leurs descendants , la rente attribuée aux orphelins de la déportation

– la création de la Fondation pour la mémoire de la Shoah

Elle conclue en rappelant  que la mémoire de la Shoah « est aujourd’hui mise au centre. D’absente des programmes scolaires, elle est devenue présente à tous les niveaux de l’enseignement. La recherche a énormément progressé : en France, des dizaines d’historiens travaillent sur le sujet, ils sont des milliers à travers le monde. Des plaques commémoratives ont été posées dans pratiquement toutes les écoles dont des élèves ont été déportés et il ne se passe pas une semaine sans que ne paraisse un ouvrage ou que soit diffusée une émission sur le sujet.  »

il faut que alliez voir la vidéo de L Jospin insérée dans cet article Rafle du Vel’ d’Hiv’ : de l’amnésie au « consensus » . et aussi celle des  discours de J Chirac :celui de 1995 et celui de 2007 sur les Justes .

Publicités