Mumbai : pour les TL

Mumbai anciennement Bombay est la première métropole de l’Inde par sa puissance économique et la croissance de sa population . elle a connu une croissance spectaculaire car elle est  la vitrine et l’agent de la mondialisation en Inde .

le cours : MUMBAI INEGALITES 2016

un croquis d’ancienne élève :

Croquis

Légende

un article sur Dharavi : https://www.franceinter.fr/emissions/ailleurs/ailleurs-04-janvier-2012

j’ai copié -collé un extrait mais sur le lien , il y a aussi un courte audio à écouter

C’est l’un des plus grands bidonvilles d’Asie, avec plus de 700.000 habitants. Beaucoup vivent du recyclage du plastique et de l’aluminium, mais pour combien de temps ?  le bidonville, au cœur d’enjeux économiques et politiques, pourrait être remplacé par un grand quartier résidentiel.

Le bidonville de Dharavi est une énorme usine informelle. Le recyclage du plastique ou de l’aluminium côtoie une production textile en partance pour l’étranger. Le tout générerait un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros par an.

Mais le quartier des Slumdogs millionnaire se trouve aujourd’hui au cœur de la capitale économique de l’Inde et le gouvernement aimerait le rénover, et mettre à profit un terrain qui vaut de l’or. Mukesh Mehta est l’architecte en chef du projet.

Mukesh Mehta : « Nous prévoyons de raser toutes les petites habitations et de reloger tout le monde dans de petits immeubles, espacés de12 mètresles uns des autres. Chaque appartement fera 28 m², ce qui est plus grand que l’espace dans lequel vivent aujourd’hui 96% des habitants de Dharavi. Et au pied de chaque bâtiment, un espace sera dédié au commerce, donc chacun pourra continuer son activité

Reloger tout le monde à la verticale permettrait de libérer de l’espace au sol, et de vendre une partie du précieux terrain de Dharavi, finançant ainsi toute l’opération.

Ce gigantesque relogement serait donc gratuit pour les propriétaires du quartier, mais il exclurait tous ceux qui sont venus travailler dans une des 15 000 micro-entreprises du bidonville, et qui louent des micros espaces pour dormir. Si ce projet est appliqué dans les mois à venir, ce seront donc des centaines de milliers de personnes qui se retrouveront sans logement à Bombay.

Publicités