environnement

phoque

 

l’article en entier

La fonte des glaces dans l’océan arctique alarme l’expédition chinoise

le début de l’article :

Les glaces -dans l’océan arctique continuent de fondre à un rythme inquiétant, a estimé la sixième expédition chinoise en Arctique.

La superficie de la banquise a atteint son niveau annuel le plus bas le 15 septembre avec 5,07 millions de km², la sixième plus faible valeur depuis la mise en place du suivi de la banquise en 1979, a indiqué Lei Ruibo, un membre d’équipage du Xuelong, qui devrait rentrer à Shanghai mercredi après un voyage de 76 jours en mer.

l’Union européenne se démocratise

Les élections européennes ont lieu entre le 22 et le 25 mai 2014 selon les pays . elles ont pour but d’élire les députés du parlement européen . celui – ci a vu ses pouvoirs se renforcer afin de combler le déficit démocratique de l’Europe : droit de veto , il peut demander des projets de lois à la commission , extension de de la co- décision avec la commission . en fait il n’a toujours pas les pouvoirs d’un vrai parlement !

Pourtant les taux d’abstention sont très forts et tristement  records dans les pays derniers arrivants de l’UE …ce qui montre la déception des habitants : 72 % en Pologne !

A partir de ces élections , pourtant , l’enjeu se renforce encore puisque les partis européens vont désigner leur candidat pour la présidence de la Commission .

 

Il n’est pas sûr que ce message soit entendu des électeurs car depuis la crise de 2008 la confiance dans l’Europe a chuté .

un forum méconnu :l’IBAS

Il est à la mode de constituer des groupes de discussion entre pays ( G7 G20, BRICS …) . Les émergents revendiquant de faire entendre leur voix face aux grandes puissances qui dominent les institutions internationales reconnues participent donc à ce mouvement :

je vous ai rebattu les oreilles des BRICS et voilà l’IBAS créé en 2003 acronyme de  Inde – Brésil et Afrique du sud: moins connu et pourtant créé avant les BRIC .Ce club a pour but de renforcer la coopération Sud -sud .Il n’ y a pas d’organisation permanente mais des réunions . Il a aussi créé un fonds pour subventionner des projets de développement .Il a négocié des accords préférentiels entre MERCOSUR et Inde. Il reflète aussi une certaine rivalité entre Inde et Chine . A ce titre il entre en concurrence avec les BRICS.

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/ibas-brics-clubs-et-diplomatie-des-pays-emergents et http://www.sciencespo.fr/ceri/sites/sciencespo.fr.ceri/files/CARTE_BLANCHE_CARTO22.pdf

Après les Bric, le triangle Chindiafrique : une video d’une demi heure sur la Chine , l’Afrique et l’Inde , les  puissances en devenir :

 

Canada -France :conflit autour de la ZEE

aujourd’hui ,pour fêter la reprise ! une nouvelle rubrique et j’espère une fois par semaine la compléter : c’est une brève d’actualité destinée à enrichir vos connaissances – dans le but pratique du baccalauréat évidemment …mais pas seulement – heureusement !

à replacer dans la sous -partie : la géopolitique des océans dans les territoires de la mondialisation . Je rappelle qu’elle peut faire l’objet d’une composition .

Le Canada s’oppose à toute extension des droits de la France sur le plateau continental autour de l’archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon dans l’Atlantique nord, a prévenu le ministère des affaires étrangères canadien, mercredi 23 avril.L’enjeu est certainement le contrôle des terres rares et des énergies .

source : le monde.fr repris par le site histoire – géo de l’académie de Rennes .

dispute ZEE canada France

 

Indice de Développement Humain (IDH) 2013 : l’essor sans précédent du Sud

voici un large extrait tiré de ce site :http://www.notre-planete.info

qui résume les grandes tendances du développement dans le monde et les met en relation avec la mondialisation . le basculement du monde en cours se confirme en 2013 !

 L’essor du Sud est en train de modifier radicalement l’aspect du monde du XXIème siècle, grâce aux nations en développement qui mènent la croissance économique, extirpant des centaines de millions de personnes de la pauvreté et propulsant des milliards de personnes supplémentaires dans une nouvelle classe moyenne mondiale. C’est ce que révèle le Rapport sur le développement humain 2013 du Programme des Nations Unies sur le développement (PNUD).

Source : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3691_IDH_2013_Sud.php

les disparités internes dans les pays à IDH fort se révèlent : les États-Unis dégringolent de la 3e place à la 16ème place : l’IDH général est de 0,94, mais dont la moyenne n’est que de 0,75 pour les résidents d’origine latino-américaine et de 0,70 pour les Afro-américains.

L’IDH progresse dans plus de 40 pays en développement : cela s’explique parun investissement soutenu dans l’éducation, la santé et les programmes sociaux et  un engagement ouvert avec un monde de plus en plus interconnecté.la proportion de gens vivant en dessous du seuil d’extrême pauvreté dans le monde (moins de 1,25$ / jour et par pers)est passé de 43 pour cent en 1990 à 22 pour cent en 2008 ; plus de 500 millions de personnes sont sorties de la pauvreté uniquement en Chine.

une révolution industrielle sans précédent dans l’histoire

Les pays en développement ont pratiquement doublé leur part dans la production mondiale, en passant de 25 pour cent à 47 pour cent entre 1980 et 2010, fait remarquer le Rapport. Le commerce au sein des pays du Sud a été le plus grand facteur de cette expansion, passant de moins de 10 pour cent à plus de 25 pour cent de l’ensemble du commerce mondial ces 30 dernières années, tandis que le commerce entre les pays développés a chuté de 46 pour cent à moins de 30 pour cent. (attention il s’agit de % et non de chiffres bruts)Le commerce entre les pays du Sud va surpasser celui qui se fait entre nations développées, projette le Rapport. L’ouverture grandissante au commerce va de paire avec le progrès du développement humain dans la plupart des pays en développement.

une mondialisation qui provoque l’explosion des relations sud / Sud Les pays du Sud sont de plus en plus interdépendants et interconnectés. On trouve désormais des téléphones mobiles avec liaison à Internet dans la plupart des foyers en Asie et en Amérique du Sud, et la plupart de ces smartphones désormais abordables sont produits dans des entreprises basées dans les pays du Sud. Le Brésil, la Chine, l’Inde, l’Indonésie et le Mexique ont maintenant un trafic plus important sur les réseaux sociaux que n’importe quel autre pays, à l’exception des États-Unis. Les interconnexions mondiales croissantes des pays du Sud sont non seulement virtuelles mais aussi personnelles : la migration entre pays en développement a récemment dépassé la migration nette Sud-Nord.

Les institutions mondiales ne reflètent pas encore ce changement historique. La Chine, dont l’économie est la deuxième mondiale et qui détient le plus de réserves de change, a une participation à la Banque mondiale de 3,3 pour cent seulement, moins que celle de la France qui est de 4,3 pour cent. L’Inde, qui va bientôt dépasser la Chine en tant que pays le plus peuplé du monde, n’a pas de siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Et l’Afrique, qui compte un milliard de personnes dans 54 nations souveraines est sous-représentée dans pratiquement toutes les institutions internationales.Les pays en développement détiennent maintenant deux tiers des réserves totales (10,2 mille milliards de dollars) de devises étrangères mondiales, dont plus de 3 mille milliards de dollars rien qu’en Chine . Comme les institutions internationales plus anciennes ne s’adaptent pas, de nouveaux mécanismes émergent, comme des réseaux de coopération parallèles nationaux et continentaux, dont des pactes commerciaux au niveau régional, des regroupements de sécurité, des banques de développement et des accords bilatéraux. D’après le rapport, les pays du Sud ont besoin d’être mieux représentés au sein de la gouvernance mondiale, ce qui requiert également l’adoption de plus grandes responsabilités.

Le monde est en train d’assister à un « rééquilibrage mondial » inégalé. L’essor du Sud vient inverser les effets de l’énorme lame de fond démarrée avec la révolution industrielle et qui s’est prolongée tout au long de l’ère coloniale et jusqu’aux deux guerres mondiales du 20e siècle, par laquelle l’Europe et l’Amérique du Nord en sont venues à éclipser le reste du monde.