Amérique : l’alliance du Pacifique : encore un nouvel accord commercial

http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2014/02/24/extension-du-systeme-mondialiste.html, article daté du 28 février 2014

L’Alliance du Pacifique (Chili, Pérou, Colombie, Mexique) a pour but d’ éliminer entre eux, les droits de douane. Cette Alliance pèse 215 millions d’habitants .La zone de libre-échange prévue regroupe, en plus des quatre pays de l’Alliance, l’Australie, le Canada, le Japon, la Malaisie, Singapour et le Vietnam. 

Les négociations sont en cours pour intégrer un plus vaste accord (sans la Colombie).

Le TPP partenariat transpacifique (TPP) négocié depuis 2008 par 12 pays riverains ou proches de l’Océan Pacifique (Etats-Unis, Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour et Vietnam).

MAis cet accord commercial signé par 12 pays d’Asie-Pacifique, vient d’être abandonné par Donald Trump.Il avait été négocié par Barack Obama pour contenir l’influence économique de la Chine .Barack Obama justifiait ainsi cet accord: «Si nous n’écrivons pas ces règles économiques dans la région, la Chine le fera (…). Alors que plus de 95% de nos clients potentiels vivent en dehors de nos frontières, nous ne pouvons pas laisser les pays comme la Chine écrire les règles de l’économie globale. Nous devons écrire ces règles, en ouvrant nos produits américains à de nouveaux marchés et en établissant de hauts standards de protection des employés et de la sécurité environnementale.»

http://geopolis.francetvinfo.fr/trump-abandonne-l-accord-commercial-tpp-l-asie-pacifique-se-tourne-vers-pekin-133185

voici une carte de synthèse

allaince amerique

liens les Etats -Unis et le monde depuis 1914

POUR REVISER : 

A écouter : Bac d’histoire 2016 3/4 Les Etats-Unis et le monde

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/la-fabrique-de-l-histoire-jeudi-26-mai-2016

 

-sur l’engagement dans la guerre contre l’allemagne :

film de propagande de Capra ,cinéaste très célèbre 

– le dessous des cartes

le dessous des cartes les USA (2)

– sur Allende , Pinochet et la CIA , l’article complet de Libération cité en cours :La CIA révèle ses barbouzeries au Chili ;  21 SEPTEMBRE 2000

http://www.liberation.fr/monde/2000/09/21/la-cia-revele-ses-barbouzeries-au-chili_338019

– pour ouvrir une conclusion de composition :un résumé du livre de Justin Vaïsse « Barack Obama et sa politique étrangère des Etats – Unis  »

Après l’ère de l’hyperpuissance américaine à la fin de la guerre froide, puis celle de la guerre au terrorisme, la crise financière semble avoir précipité l’avènement d’un monde « postaméricain » dans lequel la marge de manœuvre et de supériorité de Washington est érodée.
Comment Barack Obama, tout au long de sa présidence, a-t-il fait face à cette transition, du multilatéralisme des débuts à l’usage intensif de drones et à la capture de Ben Laden ? N’est-il pas par excellence un « président pivot » cherchant à reprogrammer le leadership américain pour l’adapter à un système désormais multipolaire et œuvrant à réorienter l’action des États-Unis vers la région Asie-Pacifique ? Bref, comment gère-t-il le déclin de l’Amérique ?

sur France 24 , un entretien avec l’auteur

La Chine dans le monde : les grands enjeux de la chine contemporaine

Chers élèves , je vous joins ici la synthèse du compte -rendu de 5 pages d’une conférence par  Stéphanie Balme du CERI (Centre d’études et de recherches internationales).Vous pouvez trouver sur le site du Lycée François 1er de Fontainebleau la totalité  http://www.lyceefrancois1.net/IMG/pdf/safar_03.04.13.pdf  . Mon résumé est pratiquement un copié-collé du travail de synthèse de l’élève de teminale Ernest Safar . J’ai réorganisé le plan .

tout d’abord un rappel historique du XXeme siècle:

« La Chine est la plus ancienne civilisation vivante du monde avec plus de 5 000 ans
d’Histoire.Elle a connu des siècles de stagnation . Le XXIème siècle apparaîtra ainsi comme le temps retrouvé de la Chine qui revivrait son époque de grandeur passée. C’est un point important pour les chinois : le passé impérial reste respecté et symbolique : la tombe de l’empereur chinois est visitée par les futurs dirigeants qui prêtent allégeance au défunt empereur dans une forme de volonté d’imitation de ces souverains qui sont hautement respectés par la population (…) »

« En Chine, l’enseignement de l’Histoire dans les écoles est ciblé et ne peut être débattu : ses thèmes se centrent d’abord sur la domination de l’Occident et comment la Chine a su renverser ce rapport de force, l’idée étant de présenter l’Occident comme un prédateur originel et ainsi de se construire une forte identité de résistance qui a su se développer malgré les Traités inégaux de 1919 et la « guerre de l’opium » qui a vu l’Occident s’approprier arbitrairement Hong Kong, Macao.(…) Néanmoins, le point central de l’Histoire chinoise se trouve durant la période de la République marxiste de Mao Zedong de 1949 à 1976 : le 1er octobre 1949 ce dernier (chef du parti communiste) proclame la RPC (République populaire de Chine) après avoir expulsé les nationalistes de Tchang Kaï Tchek, partis se réfugiés à Formose où ils proclameront la naissance de Taïwan. Pourtant selon Marx, la Chine ne devait pas devenir communiste car elle était encore bien trop dépendante de l’agriculture et pas assez industrialisée, pourtant Mao entreprend d’immédiates réformes (dont une réforme agraire en 1951) et instaure un plan quinquennal (à la manière de l’URSS) de 1953 à 1957 visant à développer l’industrie lourde chinoise. Communiste, Mao voulait créer un Etat Nation chinois soudé autour de son leader et se démarquant de l’URSS qu’il critique après la « déstalinisation » instaurée par Khrouchtchev mais cela provoquera de nombreuses famines et un grand nombre de morts après les échecs successifs de ses réformes brutales. (« Les cent fleurs » qui consistaient en la permission pour chacun de s’exprimer librement sur la politique communiste menée : au lieu de garantir la liberté d’expression, Mao fera exécuter tous ceux qui critiqueront le régime) La Chine s’isole du monde et une page douloureuse de son Histoire (absente des manuels scolaires en Chine) s’ouvre avec la Révolution Culturelle de 1966. Mao tente de retrouver sa légitimité et popularité et tente de fanatiser la base de la population en tentant de faire croire que c’est la jeunesse qui, spontanément, montre un élan d’admiration pour leur leader bien aimé ! 50 millions de morts, c’est le triste bilan de cette révolution culturelle qui a vu l’exploitation des pauvres, la manipulation de la population, le lynchage des opposants au régime et l’aveuglement de l’Occident qui n’est pas intervenu, croyant en une initiative de modernisation juste de Mao. »

Les défis actuels à relever

Les quatre modernisations ont permis à la Chine un grand développement économique et l’intégration à la mondialisation mais au prix de sacrifices : « cette thérapie de choc passa par la multiplication des plans quinquennaux, des privatisations sauvages d’entreprises d’Etat qui se préoccupaient de la santé, éducation , des 4 Modernisations de Deng Xiaoping qui se soldent par un ras le bol généralisé qui atteint son paroxysme lors des manifestations sur la place Tian’anmen en mai 1989 contre la corruption des élites et par la quasi-disparition de la Sécurité Sociale qui voit les chinois livrés à leur sort face aux privatisations massives….(…)

la classe moyenne chinoise actuelle est aisée car ayant bénéficié de ces dons d’Etat et donc elle est très disposée à ne rien changer pour le gouvernement et ferme les yeux sur la corruption ambiante pourtant dénoncée par plusieurs personnes et par des manifestations ».quelques exemples :

« Plusieurs manifestations eurent lieu en Chine récemment, tant pour réclamer plus de justice sociale ou protester contre la corruption politique comme dans le village de Wukan dans la province du Guangdong où, en décembre 2011, de nombreux habitants ont protesté contre les expropriations dont ils étaient victimes au profit de riches familles et ont du même coup dénoncé la corruption des élites. Le gouvernement a immédiatement coupé tout réseau téléphonique ainsi qu’Internet et a empêché toute livraison d’eau et de riz dans ce village pour étouffer la contestation, mais elle ne peut empêcher toutes les manifestations de ce genre ! Les réseaux sociaux (tel Weibo en Chine car Facebook et Twitter y sont interdits) et Internet en général constituent une menace à la suprématie de l’information que détenait jusque là le gouvernement et la censure ne suffit plus à museler les journalistes et avocats qui élèvent leur voix contre l’administration défaillante et corrompue en Chine. (..) il y avait déjà plus de 253 Millions d’internautes chinois en 2008 (contre 220 millions d’Américains). »

« En novembre 2012 un nouveau chef du parti communiste chinois a été nommé : Xi Jinping (littéralement son nom signifie « proche de la paix ») puis il fut nommé chef de l’Etat en 2013 » ..

–> enjeu politique : la lutte contre la corruption. la réforme du régime qui fonctionne encore sur un parti unique et la confusion part/Etat

« la Chine possède un coefficient de Gini de 0,6 ce qui signifie concrètement que c’est l’un des pays les plus inégalitaire en matière de répartition des richesses et montre l’écart de niveau de vie entre une élite bénéficiaire des aides gouvernementales lors des réformes des années 80 et une classe populaire qui tente de se mobiliser pour inverser ce
rapport. »

–> enjeu social : la correction des inégalités

« Culturellement, la Chine est plus faible que l’on croit car elle manque cruellement d’un travail sur son passé et le « softpower » ainsi dégagé au niveau international est quasiment inexistant… Les sportifs, musiciens, artistes chinois sont globalement peu charismatiques et silencieux sur la scène internationale. Elle séduit donc très peu et est boudée par les européens car ce n’est pas une démocratie et le « hardpower » caractéristiques militaires et politiques : la Chine possède la 4 armée la plus importante du monde et est un régime autoritaire) est ainsi plutôt intimidant pour les autres pays ce qui fait que la culture chinoise (« softpower » donc) n’est pas encore très répandue si ce n’est par les clichés alimentaires que l’on retrouve un peu partout. »

–> enjeu culturel:se construire une identité et reconnaître son passé pour avoir aussi un soft power à la mesure de sa puissance économique et rassurant pour l’extérieur.

petit rappel sur le contexte de la loi Gayssot

Pour réviser et approfondir le chapitre ,vous pouvez écouter ou podcaster cette émission :http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-1990-la-loi-gayssot

1990 La loi Gayssot LA MARCHE DE L’HISTOIRE par Jean Lebrun diffusée jeudi 9 janvier sur France Inter bien sûr ! de 13h30 à 14h .Je vous joins ci dessous le résumé de l’émission . en plus , pendant l’émission , la magnifique chanson de J Ferrat , Nuit et Brouillard datée de 1963 . On y évoque aussi Darquier de Pellepoix dont j’ai parlé dans le cours .

Les libertés d’expression, de réunion, d’association sont au fondement de notre vie républicaine.Ce qui ne signifie pas que les lois les régissant ne sont pas susceptibles de modifications.    Raymond Aron disait qu’il faut armer la sagesse : parfois, celle-ci peut avoir besoin de dispositions nouvelles. A plusieurs reprises, le législateur a aménagé la loi de 1881 sur la liberté d’expression, au motif qu’elle n’était pas par définition supérieure à toutes les autres.

Ainsi, en 1972, ne sont plus seulement punies l’injure et la diffamation raciste mais la provocation à la discrimination et à la haine. Puis la négation du génocide juif progressant, le gouvernement et le législateur croient nécessaire d’intervenir. Charles Pasqua serait resté ministre de l’Intérieur après 1988, la loi aurait pu porter son nom. La configuration politique de 1990 a fait qu’elle porte le nom d’un député communiste.  Elle concernait seulement les médias écrits et audiovisuels; à  notre époque où la massification du numérique permet de disséminer n’importe quel document sur des millions de téléphones portables, on pourrait déplorer son « antiquité ». En même temps, certains lui reprochent sa nocivité : elle aurait été à la fondation d’un ensemble composite de lois mémorielles qui amèneraient le règne de la « repentance », de la « victimisation » et du « communautarisme ».

LES DESSOUS DE LA MONDIALISATION Terre à prendre en Ethiopie Diffusée le 13/12/2012

Diffusée le 13/12/2012 sur LCP cette émission présente plusieurs intérêts :

–> Comment un des pays les plus pauvres de la mondialisation s’insère dans la mondialisation

–> Comment la croissance ne profite pas forcément à la population

Répondez aux questions :

pour voir le film :

http://www.publicsenat.fr/vod/les-dessous-de-la-mondialisation/terre-a-prendre-en-ethiopie/124810

des photos commentées :

http://www.mediapart.fr/portfolios/en-ethiopie-avec-les-paysans-expropries