BAC 2016 : les sujets

Bacs ES et L

Première partie : composition d’histoire

  • Sujet 1 : Les mémoires, lecture historique

En vous appuyant sur l’étude menée au cours de l’année, vous traiterez le sujet 1a ou le sujet 1b :

Sujet 1a : l’historien et les mémoires de la seconde guerre mondiale en France

Sujet 1b : l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie

  • Sujet 2 : En vous appuyant sur les exemples étudiés au cours de l’année, vous traiterez le sujet suivant : médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l’affaire Dreyfus

Deuxième partie : réalisation d’un croquis de géographie

Sujet : Les dynamiques territoriales des Etats-Unis

Bac S

Première partie : composition d’histoire

  • Sujet 1 : Le Proche et Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la seconde guerre mondiale
  • Sujet 2 : La gouvernance  européenne depuis le traité de Maastricht

Deuxième partie : réalisation d’un croquis de géographie

Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation

 

les premiers sujets 2016 PONDICHERY

voici le lien

http://etudiant.lefigaro.fr/bac/bac-actu/detail/article/bac-2016-les-sujets-d-histoire-geo-es-et-l-a-pondichery-20097/

La géographie est tombée en première partie, avec, au choix, «Le continent africain face au développement et à la mondialisation» et «Etats-Unis – Brésil: dynamiques territoriales». En deuxième partie, l’étude critique de document avait pour sujet le socialisme en Allemagne avec le texte du congrès de Bad Godesberg

SUJET BAC 2014 (étranger)gouverner la France depuis 1981

voici un petit résumé pour tirer son épingle du jeu au cas où … 
intro
– accroche : rappeler la fondation de la Veme république dans un contexte de crise  .des institutions solides pour un État qui va intervenir de plus en plus .
– contexte : 81   : c’est l’alternance : un président de gauche succède à plusieurs présidents de droite . F Mitterrand par le passé s’est opposé à De Gaulle . 1981 c’est aussi la crise économique et sociale . 

– problématique : La Ve République après 1981 : quel poids pour l’État ? Lire la suite

composition :la mondialisation processus acteurs débats

INTRO :

accroche :rappel de la définition à travers l’exemple de l’I – Phone : l’I phone produit universellement diffusé est fabriqué en Chine à partir de composants venus de toutes les parties du monde et illustre la puissance et le rayonnement des  multinationales américaines puisqu’il est le produit phare d ‘Apple.

explication :La mondialisation est le processus d’échanges généralisés dans toute la planète qui aboutissent à l’ interdépendance de la quasi-totalité des pays du monde et à l’unification des économies : on parle alors de « globalisation ».Ce processus a commencé à la fin du Moyen Age mais a connu une accélération à partir des années 1990 .

problématique :Comment la mondialisation transforme t-elle le monde actuelle ? avec quelles limites ?

plan :il reprend l’intitulé

I- processus 

révolutions dans les transports et dans les moyens de communication qui ont progressivement contracté l’espace-temps et l’espace-coût.

la diffusion de politiques libérales. Les États, en effet, adoptent des politiques favorisant la libre-circulation des marchandises, des capitaux et des hommes par exemple en abaissant les tarifs douaniers ou en créant des paradis fiscaux et des zones de libre-échange Le GATT  OMC

La mondialisation se traduit par une diffusion accrue des marchandises et des services.le flux des produits manufacturés qui progresse le plus, pour représenter les 3/4
des échanges mondiaux.

S’appuyant sur les progrès dans les technologies d’informatique et de communication,
permettant un fonctionnement du marché 24 heures sur 24, les flux financiers sont devenus colossaux. Les frontières semblent s’effacer .

Les flux de travailleurs migrants ,des réfugiés  :des flux très contrôlés .

mondialisation culturelle : internet , les téléphones portables : uniformisation avec une occidentalisation mais aussi l’ouverture à d’autres cultures .

des touristes ,

II – les acteurs

Les États sont de plus en plus nombreux avec la décolonisation puis l’éclatement du bloc communiste et les conflits nationalistes .Leur  rôle est redéfini et affaibli par la mondialisation et par le libéralisme : Quelle est la marge de manœuvre d’un gouvernement en matière économique face aux marchés mondiaux (crise financière) ou aux délocalisations des FMN .D’autant plus que certains Etats sont petits et faibles .Pourtant ,ls assurent les protections sociales . Dans un cadre de concurrence mondiale , ils doivent rendre les territoires attractifs :paradis fiscaux , zones franches .Certains États ont des politiques dirigistes (Asie). Ils assurent une réglementation qui protège les intérêts de la population . Ils négocient au sein des organisations régionales ou internationales .

les organisations internationales ont été mises en place afin d’établir une gouvernance mondiale et voient leur rôle se renforcer dans le cadre de la mondialisation : OMC , FMI , G8 G20 .

les Etats se rassemblent dans des associations régionales de libre échange ou allant plus loin en mettant en place des politiques communes .

80 000 FMN assurent les 2/3 du commerce mondial . Leurs logiques de délocalisation engendrent de fortes transformations des hiérarchies des territoires .

Autres acteurs : ONG , mafias , mouvements « Indignés » liés aux réseaux sociaux

III- la mondialisation en débat

Quelles sont les limites de la mondialisation ?

elle ne fait disparaître les frontières que dans une certaine mesure : fermeture aux migrants ex :Europe de Schengen . les murs politiques comme celui entre Israël et la Cisjordanie

elle est inégale : la pauvreté a reculé en % mais en raison de l’explosion démographique , le chiffre de pauvres est très élevé .Les inégalités se sont accrues à l’intérieur des pays (cf Mumbai) .

Elle crée des crises qui se produisent régulièrement :celle de 2008 est liée à la spéculation .

Elle a des effets environnementaux néfastes  : Les transports consomment de l’énergie et participent au réchauffement climatique; L’agriculture productiviste produit une pollution des eaux et des sols ; l’Afrique en développement déforeste . Les pays pauvres sont prêts à accueillir des activités très polluantes sans contrôle. refus d’Etats importants de s’engager sur le  protocole de Kyoto .

Les altermondialistes se rencontrent lors de grands rassemblements internationaux
comme le forum social mondial qui s’est souvent déroulé à Porto Alegre au Brésil la première fois .Depuis 2011 le mouvement des « indignés » parti d’Espagne s’est répandu dans les pays développés . Les réseaux sociaux permettent de nouvelles mobilisations Avaaz). Ils obtiennent certains succès en poussant les dirigeants à tenir compte de considérations environnementales, éthiques dans leur prise de décision.

conclusion : la gouvernance mondiale progresse pour réguler les effets de la mondialisation mais très lentement . Si le G20 a mis en place une politique contre la crise financière ; en revanche sur la plan de l’environnement , faire évoluer le protocole de Kyoto est un échec